Pourquoi m'as tu quittée ?

Florence Béliard - Nourrir le coeur et l’âme

Prenez soin de vous en amour et en conscience.

Nourrir, le cœur et l’âme, quotidiennement, est indispensable.

Et pour certain urgent !

Histoire vécue…1999 

Je me rappelle encore de cette jeune femme qui avait un cancer fort avancé et qui étais venue pour un massage corps, à la demande du Docteur Th.Schmitz. Lorsque j’ai déposé mes mains sur ses pieds, après avoir pris le temps de rencontrer son âme…, j’ai été bouleversée de voir son âme à côté d’elle et de l’entendre lui parler avec ses mots : " Pourquoi m’as-tu quittée ? " 

Il y eu un silence Un temps pour réaliser combien l’âme souffrait de cette séparation, créé, à la suite d’un évènement…  Et puis, l’âme a reposé la question : « Pourquoi m’as-tu quittée ? »

Cette âme était là debout à côté de son corps avec tant d’amour et de désolation… que je restais muette …

Je prenais conscience de toute la douleur que nous pouvons créer jusqu’à faire éloigner notre âme de notre corps. Oui, l’âme souffre… et lorsqu’elle doit repartir, elle doit alors le faire avec tout ce qui n’a pas pu être réglé et pacifié.

J’ai entamé le massage et j'ai eu une vision qui me montrait cette femme dans sa jeunesse. Je l’ai vue assez jeune, être au chevêt de sa maman et la soigner... Elle a prit le relai pour toute sa famille, pendant des années parce que sa maman était tombée gravement malade. À la suite du décès de sa maman, elle est restée avec cette croyance de devoir toujours rester au service des autres, ne sachant plus se mettre prioritaire pour suivre ses rêves et désirs. Cette femme n’arrivait plus à se choisir et à écouter sa petite voix intérieure, indispensable, qui nous mène et nous maintient sur le chemin de la vie.

À la fin du massage, je lui ai demandé si elle souhaitait que je lui exprime la vision que j’avais eue. Elle accepta et reconnu aussitôt, la vérité de cette vision. En une fraction de seconde, elle s’est mise à vomir et vomir encore… Elle pouvait enfin se libérer... Lâcher le poid de ce qu'elle avait porté... Ce fût très émouvant… d'assister à sa libération émotionnelle…

Elle m'a remerciée de l'avoir aidée à réaliser le sens de la maladie qu'elle vivait...

Elle mourut une semaine plus tard...

C'est en étant attentifs aux signes et, à l'écoute des messages de notre voix intérieure, messagère de l’âme, (qui sait comment nous rendre heureux), que nous facilitons la poursuite de notre route...

Lorsque notre quotidien ne nous permet plus de rayonner notre enthousiasme, c’est que nous ne sommes déjà plus à l’écoute d’un de nos besoins.

Nous nous retrouvons petit à petit en chute énergétique et perdons notre niveau de conscience. 

Entre l’espace, le temps et la conscience pour un retour à l’unité.

Avec tout mon amour

Florence

flobeliard@gmail.com

 

 

 

Newsletter